plus plus
exit exit

Dour Troanienn

Dour Troanienn


DOUR TROANIENN – Quimper


Programme : Restructuration des quartiers Locmaria et Roz Maria


Europan 16


Maitre d’Œuvre : Déchelette Architecture


Mission :  Concours –  non retenu


Année : 2021


Collaboratrice : Jade Barbier


Les quartiers de Locmaria et Roz Maria sont deux entités distinctes et isolées qui ont aujourd’hui du mal à s’intégrer à la ville de Quimper. Leur manque de cohésion, de liens et d’accès les privent d’un dialogue avec le centre-ville.


Séparées entre elles par la route départementale, elles sont chacune bordées par des limites paysagères peu valorisées; le mont Frugy pour
Locmaria et le fleuve côtier de l’Odet pour Roz Maria.
Pourtant, chacun de ces deux îlots bénéficient d’atouts inexploités. Le manoir de Roz Maria et son jardin offrent une vue imprenable sur Quimper et l’Odet, dans un cadre agréable et florissant. Locmaria est à la fois le centre historique de la ville de Quimper, accueillant la plus vieille église
de Cornouaille, le prieuré et son jardin, mais aussi la vitrine des savoirs faire quimpérois avec l’usine et le musée de la Faïencerie.


La démarche du notre projet consiste principalement à créer un dialogue entre le centre-ville historique de Quimper et ce nouveau quartier.
Les liens entre ces deux pôles urbains sont établis par une continuité douce, piétonne et végétale le long de l’Odet.
Ils sont également renforcés d ‘un point de vue programmatique, par le jeu d’une complémentarité entre ces deux entités: l’une , historique, touristique et commerçante, historique, l’autre plus tertiaire et productive, à forte identité culturelle.


Au sein de cet ensemble, nous développons 3 pôles
cohérents et vivants: Le premier, déjà existant autour de la place du Stivel, s’articule autour de la vie nocturne et accueille bars et restaurants.
Le second, aménagé autour de la place Bérardier, à forte dimension historique, est plus orienté vers le tourisme, et l’artisanat.
Le troisième, développé autour de la nouvelle place aménagée en contrebas du Manoir, est plus orienté sur la production, la recherche et l’expérimentation.


Le point commun de ses interventions est de révéler l’essence de ces quartiers, dans un contexte fluvial
et maritime (tourné autour de l’eau) avec le souci d’utiliser et d’entretenir les savoir-faire et matériaux locaux tels que le granit, le bois et matériaux.